La santé intestinale englobe le fonctionnement de tous les organes du système digestif, et a un impact énorme sur de nombreux aspects de notre santé et de notre bien-être général. Découvrez comment préserver le bon fonctionnement de votre système digestif et ce qui se passe quand celui-ci est déséquilibré.

Qu'est-ce que la santé intestinale ?

La santé intestinale est un terme générique comprenant les maladies liées au tractus gastro-intestinal ou tube digestif et leurs effets sur le bien-être général. Le tube digestif commence au niveau de la bouche et se termine au rectum. Il comprend tous les organes du système digestif, tels que l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle et le gros intestin.

Les problèmes de santé intestinale regroupent les troubles digestifs quotidiens telles que la constipation et la diarrhée, ainsi que des affections telles que le syndrome du côlon irritable (SCI).

Qu'est-ce qu'une bonne santé intestinale ?

La santé intestinale est souvent appelée « santé gastro-intestinale », terme utilisé pour décrire l’état du tube digestif. L’intestin a une influence considérable sur la santé du reste de l’organisme car il abrite des milliards de micro-organismes (y compris des bactéries et autres organismes vivants) jouant un rôle clé dans le maintien de l’équilibre de la digestion, de la fonction immunitaire, de la régulation du poids et même de l’humeur et des émotions.

Cet écosystème intelligent et complexe est également appelé « microbiote intestinal ». Il est essentiel que le microbiome soit sain et équilibré pour préserver la santé digestive et garantir un bon système immunitaire, un poids corporel stable et une attitude mentale positive.

Un microbiote intestinal sain :

  • Permet à l’organisme d’absorber les nutriments
  • Décompose les aliments et facilite la digestion
  • Soutient et renforce le système immunitaire
  • Permet aux bonnes bactéries de se multiplier facilement et garde les bactéries nuisibles sous contrôle afin de maintenir l’équilibre.
  • A un impact positif sur la santé mentale et émotionnelle
  • Favorise le développement et le fonctionnement du cerveau, notamment la mémoire et l’attention

L'axe intestin-cerveau

D’après les scientifiques, le corps a deux cerveaux : un dans la tête et un dans l’intestin. Ils se développent tous deux à partir du même type de tissu lors de du développement intra-utérin, puis une partie se transforme en système nerveux central (le cerveau et la moelle épinière) et l’autre en système nerveux entérique (l’intestin).

Les deux sont contrôlés par les mêmes hormones et neurotransmetteurs ; ils sont reliés par le nerf vague et sont en communication constante l’un avec l’autre. Cette connexion unique est connue sous le nom d’« axe intestin-cerveau » et est souvent utilisée pour expliquer la sensation de « papillons dans le ventre » lorsqu’une personne se sent nerveuse ou anxieuse, ce qui révèle à quel point le stress est lié à la santé intestinale.

L’un des neurotransmetteurs les plus importants dans la régulation et le contrôle de l’humeur est la sérotonine, souvent appelée « hormone du bonheur ». L’intestin produit environ 95 % de la sérotonine de l’organisme, et les variations des taux de sérotonine affectent aussi bien l’intestin que le cerveau.

Les causes d'une mauvaise santé intestinale

Une mauvaise santé intestinale commence souvent par des troubles courants tels que la constipation, la diarrhée, les gaz, les ballonnements et les brûlures d’estomac. Ces symptômes vont et viennent, et ne sont généralement pas graves, bien qu’ils puissent tout de même provoquer une importante gêne et une interruption de la vie quotidienne.

Le syndrome du côlon irritable (SCI) est une affection courante dans laquelle le muscle du côlon se contracte plus souvent que la normale, provoquant des douleurs et des crampes abdominales. Les autres symptômes du SCI comprennent un changement des habitudes intestinales, des gaz, des ballonnements, des constipations et des diarrhées.

Dans les cas plus graves, une mauvaise santé intestinale peut entraîner des troubles chroniques et des maladies affectant le tube digestif.

Les signes à surveiller

Les effets d’un déséquilibre des bactéries intestinales sur la santé physique et mentale peuvent être multiples.

Il existe des signes pouvant indiquer que la santé intestinale n’est pas aussi bonne qu’elle devrait l’être. L’un des signes suivants peut indiquer qu’il faut accorder une plus grande attention à la santé intestinale :

  • Changements dans les habitudes intestinales : La constipation et la diarrhée sont souvent les premiers symptômes évidents d’une mauvaise santé intestinale.
  • Troubles de l’estomac : Les gaz, les ballonnements et les brûlures d’estomac sont autant d’indicateurs clairs d’un déséquilibre de la santé de l’intestin.
  • Mauvaise haleine : Un déséquilibre des bactéries de l’intestin peut provoquer un goût métallique dans la bouche et une mauvaise haleine.
  • Fatigue : Les toxines et les déchets peuvent s’accumuler lorsque les niveaux de bactéries intestinales bénéfiques sont faibles, entraînant fatigue et léthargie.
  • Problèmes de sommeil : La plupart de notre sérotonine (une hormone qui influe sur l’humeur et le sommeil) est produite par les bactéries intestinales. La qualité du sommeil peut donc s’en ressentir lorsque l’intestin est « désynchronisé ».
  • Problèmes de santé mentale : Une diminution de la production de sérotonine par le microbiome, ainsi que des changements généraux dans sa composition, peuvent être liés aux sautes d’humeur et à la baisse de moral.
  • Variations de poids : L’intestin aide à absorber les nutriments, à réguler la glycémie et à stocker les graisses, ce qui peut avoir une incidence sur le poids corporel.
  • Problèmes cutanés : Une étude de 2018 a conclu que le microbiote intestinal a une répercussion sur la peau. En équilibrant les bactéries bénéfiques, les scientifiques ont découvert un effet favorable sur les troubles inflammatoires de la peau comme l’acné vulgaire, l’eczéma atopique et la rosacée.

Certains symptômes sont le signe avant-coureur d’un problème de santé plus grave à traiter. Si l’un des symptômes suivants est observé, il convient de consulter un médecin dès que possible :

  • Saignement de l’intestin
  • Mucus ou sang dans les selles
  • Changement dans les habitudes intestinales qui persiste pendant quatre semaines ou plus
  • Perte de poids involontaire et/ou soudaine
  • Fatigue extrême

Qui peut être concerné ?

Les personnes en surpoids et dont le régime alimentaire est trop riche en aliments transformés (souvent riches en graisses et en sel et sucre ajoutés) et en acides gras trans (graisses créées artificiellement et utilisées dans les aliments manufacturés) sont plus exposées aux problèmes de santé digestive.

Les fumeurs courent également un plus grand risque. En effet, le tabagisme peut affaiblir le muscle contrôlant l’extrémité inférieure de l’œsophage, ouvrant la possibilité à l’acide gastrique de remonter dans la mauvaise direction. C’est ce qu’on appelle le reflux gastrique, qui peut provoquer des brûlures d’estomac, une mauvaise haleine et des ballonnements.

Le stress est également associé à des modifications des bactéries intestinales en raison de la communication permanente entre le cerveau et l’intestin via l’axe intestin-cerveau. Cela signifie que les personnes souffrant de stress peuvent être plus susceptibles d’avoir des douleurs, des ballonnements et autres désagréments digestifs.

Que pouvons-nous faire pour maintenir une bonne santé intestinale ?

Bien que de nombreux problèmes digestifs quotidiens, tels que les brûlures d’estomac et la constipation, puissent être traités assez facilement avec des médicaments en vente libre, il convient de prendre des mesures pour prévenir ces troubles.

Nous héritons à la naissance d’un certain niveau de santé intestinale ; toutefois, les recherches montrent que le mode de vie joue un rôle plus important, de sorte que le respect de règles de vie saine aura un effet positif sur la santé intestinale.

En règle générale, une alimentation équilibrée, la pratique régulière d’un exercice physique pour maintenir un poids optimal, le bien-être mental, l’absence de tabagisme et la réduction de la consommation d’alcool sont autant de facteurs garantissant un bon équilibre des bactéries dans l’intestin.

Régime alimentaire

Ce que nous mangeons peut avoir un impact important sur notre santé intestinale, et l’un des principaux facteurs est une alimentation riche en fibres. Il est recommandé de consommer environ 30 grammes de fibres par jour pour faciliter la digestion et prévenir la constipation. Les fibres peuvent provenir de diverses sources, notamment des fruits et légumes, du pain et du riz complets, de l’avoine et des haricots.

Réduire les aliments gras comme les plats à emporter et les fritures telles que les frites et les petits déjeuners frits sera également bénéfique car ces aliments sont plus difficiles à digérer et peuvent entraîner des douleurs d’estomac, des indigestions et des brûlures. Essayez de faire griller ou rôtir la viande et le poisson au lieu de les faire frire.

Ces habitudes alimentaires saines auront également un impact important sur l’équilibre du microbiote intestinal, et par conséquent sur la santé et le bien-être général. Les recherches montrent, par exemple, qu’un régime riche en graisses réduit les bactéries intestinales bénéfiques et qu’un changement radical de régime (par exemple, un régime strictement animal ou végétal) peut modifier l’équilibre de l’intestin en seulement 24 heures.

Les aliments probiotiques et leurs effets sur la santé intestinale font l’objet d’une grande attention. En effet, ils contiennent des probiotiques, les « bonnes » bactéries que l’on trouve naturellement dans l’intestin. On pense que ceux-ci contribuent à maintenir et à rétablir l’équilibre naturel des bactéries dans l’intestin.

Les probiotiques sont naturellement présents dans certains aliments, notamment le yaourt, la choucroute, le kéfir (boisson lactée fermentée), le kombucha, le tempeh (produit à base de soja) et le miso.

Il existe également une série de compléments probiotiques pouvant constituer un moyen efficace d’augmenter le nombre de bactéries bénéfiques et nécessaires à une bonne santé intestinale. Si une personne envisage de prendre des probiotiques, elle doit d’abord bien s’informer sur leur qualité. Tous les probiotiques ne sont pas identiques, l’utilisation d’une souche de bactéries ou d’une autre dépendra des différents besoins.

Maintenir un poids optimal

Lorsqu'une personne est en surpoids, le poids supplémentaire qu'elle porte peut exercer une pression sur son estomac et provoquer des brûlures d'estomac. Étant donné que l'intestin joue un rôle clé dans la régulation du poids et le stockage des graisses, son équilibre fragile peut facilement être perturbé lorsque les gens ne maintiennent pas un poids normal.

Mode de vie

Les facteurs liés au mode de vie peuvent avoir un impact considérable sur le fonctionnement de l'intestin, à commencer par le bien-être mental. Le stress et l'anxiété peuvent déséquilibrer l'intestin et affecter la vitesse de la digestion. Lorsque la digestion est ralentie, les ballonnements, la constipation et les douleurs d'estomac peuvent être un problème. Par ailleurs, lorsque la digestion s'accélère, cela peut provoquer des diarrhées. Les troubles psychologiques tels que l'anxiété et la dépression sont souvent associés au syndrome du côlon irritable.

En prenant des mesures pour réduire le stress (notamment en faisant une activité physique régulière et en prenant le temps de faire des choses agréables) et en faisant des repas des moments de détente, vous contribuerez à maintenir un intestin équilibré.

Arrêter de fumer (tel qu’expliqué dans la section « Qui peut être concerné ? » ) et réduire la consommation d'alcool sont deux autres facteurs essentiels du mode de vie qui affectent la santé intestinale. Bien que la consommation modérée d'alcool ne soit pas inquiétante, elle peut néanmoins augmenter la production d'acide dans l'estomac et provoquer des brûlures d'estomac.

Vous pourriez être intéressé par...

Études scientifiques

Il y a encore beaucoup à découvrir en matière de recherche sur la santé intestinale et le microbiome. Parmi les domaines que les scientifiques souhaitent explorer, citons la comparaison entre les probiotiques naturels et les compléments probiotiques et la possibilité d’utiliser ces derniers pour prévenir certaines maladies digestives.

Une étude décisive publiée en 2021, la plus importante dans son genre, a mis en évidence des liens étroits entre le régime alimentaire d’une personne, les microorganismes de son intestin et son état de santé général. Elle a constaté que les régimes riches en certains aliments d’origine végétale favorisent la présence de microbes intestinaux associés à un risque moindre de développer une obésité, un diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires.

Des chercheurs comme APC Microbiome en Irlande essayent également de mieux comprendre les interactions entre l’alimentation et le microbiome. Ils étudient la santé intestinale chez les nourrissons et les personnes âgées car on pense que ces étapes de la vie sont significatives pour la santé intestinale puisque le microbiome est en pleine mutation.

Sources

  1.  Autism advice and guidance. National Autistic Website. Accessed December 7, 2020
  2. Autism research work. National Autistic Website. Accessed December 7, 2020
  3. What is the global prevalence of autism spectrum disorder (ASD)? Medcape.com. Accessed December 7, 2020
  4. Prevalence of Autism Spectrum Disorder Among Children Aged 8 Years — Autism and Developmental Disabilities Monitoring Network, 11 Sites, United States, 2016. Centre for Disease Control and Prevention (CDC) 2020.
  5. Lee R, Corley M et al. A modified ketogenic gluten-free diet with MCT improves behavior in children with autism spectrum disorder. Published online 2018 Feb 5. doi: 10.1016/j.physbeh.2018.02.006.
Vous pourriez être intéressé par...

Santé mentale

Une bonne santé mentale est un élément essentiel de la vie, tout comme une bonne santé physique.

Stress

Le stress est une conséquence commune de nos vies modernes et très actives. Il se répercute sur le travail, à la maison et les relations et a plusieurs déclencheurs qui semblent souvent échapper à notre contrôle.

Douleur chronique

Les définitions du dictionnaire ne lui rendent pas justice. La douleur chronique est un problème complexe dont la solution n’est jamais rapide et qui demande souvent des solutions aussi bien émotionnelles que physiques.

Bienvenue à nouveau

Pour accéder à ces informations, vous devez vous connecter avec votre identifiant.

Vous n’avez pas de compte?S’inscrire